La méthode Kumon et la science de la pratique

Mardi, le 30 Août 2022
Par Kumon
Ressources
Tags: 

À un moment ou à un autre de nos vies, nous avons tous dû mettre en pratique un nouvel apprentissage afin de le maîtriser. Lacer nos chaussures, mémoriser les tables de multiplication, jouer au tennis ou au basketball (même les bonnes manières!) sont autant de compétences auxquelles il nous a fallu nous exercer. Certains d’entre nous ont peut-être aussi eu un(e) entraîneur(e) qui les a poussés à travailler par eux-mêmes, un membre de notre famille qui nous a fait répéter un récital de piano ou un professeur qui nous a recommandé de lire plus souvent. Pourquoi pensons-nous que la pratique est importante?

La pratique est définie dans le dictionnaire comme la connaissance acquise par l’expérience, le savoir-faire résultant de l’exercice habituel ou répétitif d’une activité. La méthode Kumon repose sur la pratique. C’est notre base et notre force. C’est ce qui nous définit. Nous croyons que les débouchés viennent par la pratique. Les programmes de mathématiques et d’anglais Kumon s’appuient sur la pratique pour développer une foule de bonnes habitudes d’études ainsi que des aptitudes utiles aux élèves dans la vie de tous les jours.

 

La nature à l’appui

Saviez-vous que les bébés connaissent de manière innée les bienfaits de la pratique? Si on y réfléchit bien, la pratique est un réflexe naturel. Est-ce que beaucoup de parents disent à leur enfant « vas-y mon cœur, c’est le moment de s’exercer à marcher »? Ou avez-vous vu des bébés faire un premier pas, tomber et ne plus jamais essayer?

Avant même de savoir parler, les enfants savent qu’il est important de pratiquer, de répéter maintes fois les mêmes gestes, pour pouvoir maîtriser une nouvelle compétence. Chez Kumon, nous profitons de cette tendance naturelle pour aider les élèves à réussir en classe et dans la vie.

 

La science à l’appui

Non seulement la pratique naît-elle d’une impulsion naturelle, mais ses effets et son importance pour l’apprentissage ont aussi été scientifiquement démontrés. Des recherches démontrent que des changements se produisent dans le cerveau quand on met de nouvelles habiletés en pratique. « L’apprentissage de nouvelles habitudes ou de nouvelles compétences peut contribuer à la formation de myéline dans le système nerveux », explique Christine Comaford du SmartTribesMD Institute1.

Mais qu’est-ce que la myéline et pourquoi est-elle importante? Nous avons tous entendu l’expression « matière grise » pour parler du cerveau, mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il est aussi composé de « matière blanche ». Cette expression désigne la gaine de myéline qui se développe autour des axones du système nerveux central. Le processus de myélinisation (le développement de la matière blanche) est activé par l’activité répétitive, c’est-à-dire par la pratique. Selon un article publié par Mme Comaford dans Forbes : « Les voies neuronales fortement myélinisées sont jusqu’à 300 fois plus rapides. Elles sont optimisées en matière de vitesse et d’efficacité2. » Pour résumer, la myéline permet au cerveau de fonctionner plus rapidement et les gestes qui paraissaient lents et maladroits au début deviennent de plus en plus agiles.

Ce processus est particulièrement notable chez les athlètes professionnels. On entend alors parler de « mémoire musculaire », ce qui signifie qu’ils n’ont plus à penser aux aspects de la mécanique corporelle lorsqu’ils sont en pleine compétition et que les mouvements viennent tout naturellement. Par la pratique répétée de l’entraînement, ces athlètes ont en fait amélioré la production de myéline pour que leur cerveau, et donc leurs capacités motrices, soit plus efficace et plus rapide. Kumon applique le même principe à l’éducation des enfants.

 

La pratique donne des résultats

La méthode Kumon est fondée sur la pratique. Toru Kumon, son créateur, avait mis au point un processus pour aider son jeune fils à apprendre les mathématiques. Il a constaté qu’avec une pratique ciblée et régulière, son fils était capable de maîtriser, voire de dépasser, les concepts mathématiques de niveau scolaire et parvenait, dès la sixième année, à résoudre des problèmes de calcul intégral! Ce principe de base continue de guider la méthode Kumon à ce jour. Grâce à la pratique régulière, les élèves Kumon se servent de leurs acquis antérieurs pour apprendre de nouveaux concepts, développer des habitudes d’étude et améliorer leurs compétences organisationnelles.

La méthode Kumon a déjà aidé plus de quatre millions d’élèves à devenir des apprenants autonomes afin qu’ils conservent toute leur vie la soif d’apprendre. Pour qu’une compétence ardue devienne une seconde nature, un seul secret : la pratique.

 

SOURCES:

[1] https://biostrap.com/academy/how-to-increase-myelin/

[2] https://www.forbes.com/sites/christinecomaford/2018/09/22/create-new-habits-faster-with-1-powerful-tool/?sh=7c02d0554615