NON, KUMON N'EST PAS DU TUTORAT

Vendredi, le 22 Janvier 2021
Par Kumon Canada
Ressources

Comme bien des parents, vous vivez dans la hantise de cette scène. Un jour, en rentrant de l’école, votre fille court droit dans sa chambre et claque la porte derrière elle. Quand vous la persuadez enfin de sortir de sa cachette, vous voyez bien qu’elle a pleuré. À contrecœur, elle sort de son sac quelques feuilles agrafées, un peu chiffonnées. Dans le haut, en rouge, un gros zéro. Vous saviez que ses devoirs de mathématiques lui causaient des soucis dernièrement, mais vous n’aviez pas pris toute la mesure de ses difficultés. Vous vous demandez si vous devriez faire appel à un tuteur.

Beaucoup de familles vivent cette expérience. Devant les mauvaises notes de son enfant à un bulletin ou à un examen, un parent peut se sentir impuissant. Certes, le tutorat peut être envisagé. Mais il se pourrait qu’il ne cible pas les bonnes choses.

Toru Kumon se trouvait dans la même situation quand il a créé la méthode Kumon. Il a voulu, lui aussi, faire quelque chose pour aider son fils, Takeshi, qui avait obtenu une mauvaise note. Comme enseignant de mathématiques, Toru savait que, pour pouvoir exceller, son fils devait d’abord acquérir des compétences utiles pour résoudre n’importe quel type de problème, et pas juste les équations de son prochain test. Il s’est donc attelé à créer un programme où son fils allait apprendre à apprendre... et maîtriser les mathématiques jusqu’au calcul intégral.

En quoi le programme Kumon est-il différent du tutorat?

Les différences entre les deux sont nombreuses. Si vous recherchez de l’aide aux études après l’école, il se pourrait que Kumon réponde mieux à vos besoins que le tutorat.

Comment fonctionne Kumon? Il remonte à la source des difficultés.

Chaque élève Kumon commence par faire un test de placement. Ce test fixe pour l’enfant un niveau de départ où il se sentira à l’aise et où les exercices seront même faciles pour lui. Ainsi, l’élève se familiarise doucement avec la méthode Kumon en même temps qu’il développe des aptitudes pour l’étude. Puis, il apprend des notions de mathématiques et d’anglais en avançant pas à pas, de manière à ne pas sauter d’étapes.

Prenons l’exemple d’un élève qui a du mal à faire de longues divisions. Il se peut qu’il comprenne bien la manière de procéder à une division. Cependant, il n’arrivera pas à la bonne réponse si, plus tôt dans son parcours, il n’avait pas maîtrisé la soustraction. En mathématiques et en anglais, l’acquisition des connaissances s’appuie toujours sur des notions préalablement maîtrisées, et toute lacune devient ainsi un boulet qui grossit de manière exponentielle à mesure que la matière se complexifie. Kumon veille à combler les lacunes, afin que l’élève qui apprend la factorisation ne soit pas freiné par des faiblesses en division.

La confiance en soi, alliée essentielle

Les élèves Kumon n’apprennent pas que les mathématiques et l’anglais. Ils apprennent aussi à apprendre. Si le programme leur fixe un niveau de départ « facile », ce n’est pas sans raison. Aux premiers niveaux, l’enfant améliore sa concentration et sa vitesse, en s’appliquant à remplir les feuilles d’exercices rapidement et sans prendre de pause. Il gagne ainsi en assurance, constatant qu’il est capable d’obtenir 100 % dans une matière qui lui a peut-être toujours paru difficile. Il apprend aussi l’importance de l’assiduité, car il voit qu’il réussit à progresser juste en faisant un peu de travail chaque jour.

À mesure que l’enfant avance dans le programme, le degré de difficulté de la matière augmente. Il peut arriver que l’élève bute contre un exercice de division longue ou de fractions particulièrement corsé. L’instructeur sera là pour le guider, mais, en définitive, l’élève résoudra lui-même le problème. Quelle fierté on éprouve quand on trouve soi-même la solution à un problème difficile! Vous aussi, vous verrez l’assurance de votre enfant grandir à mesure qu’il constatera qu’il peut surmonter n’importe quel obstacle s’il fait suffisamment d’efforts.

Un potentiel illimité

Quand ils se tournent vers le tutorat, les parents espèrent généralement voir des résultats rapidement. Mais qu’arrive-t-il quand les séances prennent fin? Ou après l’examen? L’enfant aura peut-être appris à additionner des fractions, mais il faudra peut-être refaire appel à un tuteur quand une nouvelle notion sera source de difficultés.

Le programme Kumon est conçu pour que l’enfant étudie à un niveau dépassant son niveau scolaire une fois qu’il a comblé les lacunes qui le freinaient. Quand un élève atteint un tel niveau dans le programme, il apprend à utiliser des indices pour trouver des solutions. Les élèves peuvent faire des pas de géant simplement en étudiant les exemples des feuilles d’exercices ou en décortiquant la manière dont ils ont résolu des problèmes antérieurs. Ils apprennent véritablement à surmonter les difficultés et à faire preuve de détermination.

Comme les élèves Kumon progressent à leur propre rythme, ils peuvent avancer très vite dans le programme ou, au contraire, ralentir et prendre tout le temps qu’il leur faut, selon leurs besoins. Souvent, les élèvent ayant atteint un niveau avancé trouvent que leurs travaux scolaires deviennent faciles et se font rapidement, ce qui leur laisse le temps de faire des activités parascolaires, comme de la musique ou du sport. Ils se mettent aussi à exceller dans les autres matières, car ils ont plus de temps à y consacrer et ont les outils nécessaires pour s’attaquer à des problèmes difficiles avec aisance. Le potentiel d’un élève Kumon est illimité!

Quand envisager le tutorat

Kumon n’est pas toujours la solution. Le tutorat pourrait mieux vous convenir si vous avez peu de temps libre. Votre enfant fera dans quelques semaines un examen qu’il doit absolument réussir? Il pourrait être judicieux, dans ce cas, de faire appel à un tuteur, qui l’aidera à surmonter ses difficultés à temps pour l’examen. Par ailleurs, votre enfant acquerra chez Kumon les compétences voulues pour réussir une épreuve normalisée, mais le programme n’est adapté à aucun examen en particulier. Si vous cherchez des trucs et astuces pour exceller aux tests d’aptitude aux études, par exemple, un cours préparatoire à ces tests serait sans doute mieux indiqué.

Le programme Kumon n’est pas une solution miracle. Il demande du temps, des efforts et de l’investissement. Mais les résultats valent la peine. En étudiant un peu chaque jour, votre enfant développera des aptitudes qui l’aideront non seulement à réussir haut la main son prochain examen, mais l’examen suivant et le cours suivant. C’est un peu l’histoire du poisson et de la pêche : en donnant un poisson à une personne, on l’aura nourrie pour un jour, mais en lui apprenant à pêcher, on l’aura nourrie pour la vie.